Jeudi 8 mars 2012 4 08 /03 /Mars /2012 14:30

startupweekend.jpg C'est sur les conseils d'@Oriane que je me suis lancée dans cette aventure, sans savoir vraiment à quoi je pouvais m'attendre. Pour m'inscrire au Startup Weekend de Toulouse qui a eu lieu les 2,3 et 4 mars derniers, j'ai dû affronter mes démons :

- Y aller en ne connaissant strictement personne (et entamer des conversations avec des gens qui eux, se connaissent depuis une paie)

- Se demander si on ne va pas être comme une Swatch dans un écrin Cartier - ou inversement, c'est à dire pas du tout à sa place.

 

Voici donc le résumé de mon expérience, qui pourrait s'intuler  

"Chronologie des émotions individuelles en milieu compétitif à forte promiscuité."

 

Vendredi 2 mars

  • 18h- Heure H : je reconnais une porteuse de projet avec qui j'avais parlé pendant l'apéro pré-SWTO, je tchatche avec deux trois blogueurs, je claque la bise à un organisateur. Ok jusqu'ici, j'ai fait un sans faute, je me détends.
  • H+1 : Après une prez endiablée des organisateurs, sponsors, de Marc Rougier - le président du jury himself, c'est autour d'une trentaine de porteurs de projets de pitcher en 1 minute chrono. Ca envoie du bois. Il ya même de l'avion supersonique dans l'air.
  • H+2 : Speed Dating : j'offre chacun de mes 3 bulletins de vote aux sujets qui m'ont emballée : SurgeReal, CapStreet et M&R Corpo.

  • H+3 : Koh-Lanta : les participants ou porteurs de projets malheureux doivent trouver une équipe. Il n'y a plus de Redbull au distributeur de la cafet. Ca parle fort, ça rit, on se chambre, l'ambiance monte!

  • H+4 : D&Co : homestaging de la salle de classe qu'on a affecté à ma team - M&R Corpo. On s'y sent comme à la maison. Manque plus que les bougies parfumées.

  • H+5 : Le Journal du Geek : Roni, notre leader, nous raconte l'histoire de son réseau social communautaire. Enthousiasme de l'auditoire.
  • H+6 : Temps X : nous sommes passés dans la quatrième dimension. On met 3 fois Toulouse en bouteille, Facebook est démantelé, on se prosterne devant Twitter,  on décortique Meetic.

Samedi 3 mars

  • H+7 : Sauvés par le Gong : On est trop une team, on se dit bonsoir en se faisant des bises, on se revoit vite demain matin à la cafét. On est trop à fond.

  • de H+8 : J'éteins la lumière

  • de H+9 à H+13 : L'histoire sans fin :  Plongée dans le noir, je refais le business plan de notre projet. Des "Faut pas que j'oublie de lui dire ça" et des " Ah ouais, ça c'est super, cette idée" défilent dans mon cerveau.

  • H+14 : Gorilles dans la brume : je me pointe à la cafet à moitié réveillée. Les traits tirés des autres participants me fait dire qu'eux aussi ont rêvé de Scrum. Sauf que là, on a pas l'air hyper agiles.

  • H+15 : Top Chef : on imagine une prez de folie avec un projet de malade, sur fond de business model qui assure grave : on a tous un côté Norbert Tarayre - dit RoufyBoy - qui resurgit brutalement.

  • H+18 : Le déclin de l'Empire américain : On a vu 4 coachs différents, ils nous ont retourné notre projet et nos cerveaux en moins de temps qu'il en faut pour le dire. Je me sens fébrile, je renifle et j'ai mal à la gorge. Je suis de nouveau dans la brume sous une chaleur quasi-équatoriale due soit à une panne de clim à l'ESC, soit à l'échauffement des nos synapses.

  • H+19 : Youssef me tend un Redbull

  • H+20 :  How I met your mother -  Saison 4 épidode 8: J'AI UNE DE SES PATATES!  ON VA TOUT DECHIRER! WOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!  

  • H+21 : Les Frères Ennemis : COMME ILS PLEURENT LEUR MERE LE #SWDUB!!!!! WOOOOOOO!!! (battle entre un autre startup weekend qui se tient à Dublin et nous, sur nos hashtags respectifs)

  • H+22 : Mon cerveau a trouvé la touche caps lock

  • H+23 : Le manège enchanté : On s'entretient avec d'autres coachs. Il faut tout reprendre à zéro. Je crois que je suis montée sur ressort, je suis Super Zébulon.

  • H+25 : L'espion qui m'aimait : échanges cordiaux avec d'autres équipes et mastication de pizzas. 

  • H+26 à 31 : On couche sur papier nos idées pour le pitch, ça prend forme, motivés plus que jamais. 

Dimanche 4 mars

  • H+32 à 38 : Encephalogramme plat.

  • H+40 à 43 : L'élève Ducobu : on fait répéter son texte à Roni sous fond de blagues, de croissants et de pizzas froides.

  • H+44 : Les sous-doués : on passe en présentation blanche devant les coachs, mais sans anti-sèche...

  • H+45 : Alea Jacta Est : envoi de notre copie à 15 heures pile, réaménagement de la salle de classe, la poubelle est pleine à craquer.

  • H+47 à 49 : Rocky  : L'amphi est surchauffé, le DJ est déchainé, les équipes gonflées à bloc s'enchainent à raison de 4 minutes de présentation et 4 minutes de questions du jury.  Un avion supersonique attérit dans le public.

  • H+50 : Le jury vient de rendre son verdict : Bravo à Shoes'it, 4Giftme, Vismonjob.fr et au coup de coeur génialissime CapStreet!

  • H+50 à 54 : Décompression et petits fours

 

Si vous avez lu jusqu'ici, vous comprendrez que mon enthousiasme ne s'est pas atténué depuis dimanche, j'ai même eu l'impression, Redbull aidant, que j'avais retrouvé mes 20 ans (Mamie était bien fatiguée, pourtant...).

 

Bref, I'll be back!

Publié dans : Réseaux sociaux - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Qui est Digitale Blonde?

  • Je suis Elvire Brugne ou Lvir, rédactrice web et community manager freelance complètement web-addict! Je décortique ici les nouveautés du web, et je papote entreprenariat du net. Contact: lvir@digitaleblonde.com

Sur la toile

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés